©Castle

STYLE : Heavy Metal

DU MÊME ARTISTE :





































 http://destination-rock.com/rockint/images/headlessab.jpg





 http://destination-rock.com/rockint/images/blacksabbath13.jpg


Black Sabbath - Live At Last - 1980

1Tomorrow's Dream
2Sweat Leaf
3Killing Yourself To Live
4Cornucopia
5Snowblind
6Children Of The Grave
7War Pigs
8Wicked World
9Paranoid

      requiem


09/06/2006    

CHRONIQUES BLACK SABBATH

ENTRACTE = « Albums live et quiproquos » I – Live At Last


Le malaise du départ d’Ozzy avait été calmé par un retour en force du Sab’ avec un Heaven And Hell tonitruant, rappel menaçant de la volonté de Tony et ses troupes de ‘rester dans le coup’. Seul regret chez ceux qui ont décidé de suivre la direction prise par le nouveau line-up, l’absence cruelle d’un live témoignant du faste des années Ozzy.
Enregistré sur la tournée Vol. 4, Live At Last qui sort la même année que Heaven And Hell vient palier à ce vide dans la discographie de Black Sabbath. Un album controversé puisque Tony Iommi n’a pas approuvé sa sortie et qu’il doit être considéré comme non officiel. Cependant, malgré les efforts des puristes Live At Last apparaît souvent dans les discographies du groupe sur Internet.

Donc Live At Last serait un vulgaire bootleg de ’74 récupéré dans les archives du groupe, torché en deux temps trois mouvement par le personnel d’une maison de disques qui, craignant la dégénérescence prochaine de son cheval de course préfère amasser le pognon tant que c’est possible ?
Peut être bien que oui. En témoigne la pochette laide et banale, la mauvaise production et le mix hasardeux.

Bien sur il y a les tubes, « War Pigs », « Children Of The Grave », « Paranoid » et autres « Snowblind » mais le verdict est facile à prononcer : pas assez de relief. Black Sabbath, le grand ennemi des ménagères prêchi-prêcha, le grand invocateur de démons dont on disait des shows qu’ils étaient de véritables messes noires pêche ici à la fois par son coté carré et son manque de rigueur. Ainsi l’interprétation des titres reste sur la forme trop fidèle aux versions originales et pourtant pleine d’imprécisions.
Que Ozzy chante faux, ce n’est pas une surprise, le madman est bien connu pour son chant légèrement porcin une fois sur les planches, mais si je ne me trompe pas, même Iommi à l’air désaccordé. Pas vraiment l’idéal pour un leader de donner un si piètre exemple. Autre problème, la sur représentation de Vol. 4 (logique, c’est l’album dont ils faisaient la promotion) qui n’est pas forcément l’album le plus efficace en live à mes yeux.

Pour le fan de Sabbath que je suis, il est à vrai dire douloureux d’endurer la première partie de l’album, presque sans intérêts, si ce n’est la présence de « Killing Yourself To Live », titre alors en préparation et joué en preview de Sabbath Bloody Sabbath.
Sur la face B, ça s’améliore. Pas grâce à un « Children Of The Grave » bâclé ou à un « War Pigs » inintéressant mais par la présence de « Wicked World » qui, dans ses presque 20 minutes, nous emporte au plus profond de ces jams chaleureux typiques des 70’s. Des solos de guitare, de batterie et même un medley allant emprunter ses riffs ici et là parmi les classiques du Sab’. L’occasion pour Iommi de remonter la barre.
Un petit moment de bonheur qui relève le niveau de l’album.
Live At Last se termine finalement avec une interprétation de « Paranoid » en rappel. Une fois de plus, on est dans le banal, malgré un tempo enlevé. Un nouvel échec pour ce qui aurait été un point facile à prendre.

En bref, un live à réserver aux amateurs de jam. Ceux qui cherchent un bon live du Sabbath première formule peuvent lui préférer le Past Lives beaucoup plus complet et intéressant.


Avis de la Team

Les internautes ont la parole! : 4 message(s)    Laisser un message

La Pive  15/11/2013    avis

Je l'aime beaucoup, le son est crado (un meilleur mix ne serait pas de refus) mais l'ambiance plutôt glauque et lourde colle pile-poile. Une bonne set-list de l'époque: la luciférienne "Cornucopia", Une jeune "Killing Yourself To Live", "War Pigs", "Wicked World" enrobant jams, solos et autre farces (intro de "Into the Void", extrait de "Supernaut"...) et une tout molle "Paranoid" à la fin. Les larsens aux débuts de bien des morceaux témoignent de la puissance du son de Mr Riff Iommi et du chaos qui devait renier sur scène. J'apprécie le côté brut du rendu de la prestation (du pur Sabbath nu, cash, pas d’effet), dommage pour la sainte Basse de Geezer, pas toujours perceptible au milieu de ce carnage à l'anglaise. Mars 1973, malgré quelque signes de fatigues, les bouchers de Birmingham taillent dans le lard, Bill pète le feu, Ozzy tient la route au chant (Hallelujah!) et les moustachus à cordes nous emmènent 1 ton et demi plus bas, plus près du malin.
Ok, "Live At Last" ne peut que difficilement rivaliser avec le "Live At Leeds" des Who, mais ce n'est pas le pire album live de tous le temps. Un disque certes un peu fébrile, mais néanmoins humble et honnête.


jean  11/01/2009    avis

le son est immonde, infecte, dégueulasse. on croirait un vulgaire bootleg et pourtant c'est un live officiel! le label n'avait-il aucun autre enregistrement en concert de Sabbath sous la main pour sortir un immondice pareil? une véritable honte! live evil avec Dio rattrapera ce mauvais pas!


Fishbowlman  24/05/2008    avis

Hum, je le trouve très bon ce live moi ! Le groupe dans son ensemble pète le feu (même Ozzy). Infiniment meilleur que le Live Evil (et je ne parle même pas du Live Reunion, ce live est une honte, il n'aurait jamais du voir le jour !!!) !


Terry  23/02/2008    avis

Quel son médiocre ! On jurerait entendre un bootleg enregistré sur un dictaphone acheté au rabais dans une brocante ! Mis à part ça, rien à dire sur la set-list, vrai best-of de la première période du groupe, avec une version INCROYABLE de "Wicked World", et un "Killing Yourself To Live" encore embryonnaire (dixit le livret). Un live rebutant pour le son, mais quand même excellent pour l'interprétation.



Nombre de consultations
1578

A Découvrir :




























© Tous Droits Réservés - http://www.destination-rock.com ® 2011
Radio partenaire : http://www.lagrosseradio.com/     Nb de visites : rencontres     Compteur :