Actualités

Musique Disco : Liste des plus grands succès

Les plus beaux jours de la musique disco sont derrière nous. Ce genre musical apparu aux États-Unis en plein milieu des années 1970 a fait fureur dans les discothèques et largement au-delà. Le Disco est une musique très dansante, mélange de funk, de soul et de pop, qui a laissé de grands hits dans les annales. Nous vous proposons donc de découvrir sans plus tarder les plus grands succès de la musique Disco.

Funkytown de Lipps Inc.

Écrite par Steven Greenberg, Funkytown est une chanson disco-funk qui a été sortie par le groupe américain Lipps Inc. en 1980.

Lipps Inc.

Lipps Inc. est né à Minneapolis en 1979 et a connu le succès au début des années 1980. Le style musical de Lipps Inc. est une combinaison de disco et de funk avec du new wave pop et du rhythm and blues. Outre Steven Greenberg, multi-instrumentiste et fondateur du groupe, les autres membres étaient :

  • Cynthia Johnson, chanteuse ;
  • James Harris III, chanteur ;
  • Terry Lewis, bassiste ;
  • David Rivkin, guitariste ;
  • Bobby Schnitzer, guitariste ;
  • Tom Riopelle, guitariste ;
  • Ivan Rafowitz, claviériste ;
  • Terry Grant, bassiste ;
  • Bobby Vandell, batteur ;
  • Melanie Rosales, chanteuse, qui remplacera plus tard Cynthia Johnson.

Lipps Inc. a sorti en tout et pour tout quatre albums, à savoir :

  • Mouth to Mouth (1979);
  • Pucker Up (1980);
  • Designer Music (1981) ;
  • Four (1983).

De ces albums, celui ayant remporté le plus de succès est sans doute Mouth to Mouth, avec son fameux single Funkytown.

Funkytown

Funkytown est un 45 tours de 4 minutes extrait du tout premier album de LIpps Inc., certifié disque de platine. Dans les paroles, Cynthia Johnson, la chanteuse parle de Funkytown, une ville imaginaire au pouvoir énergisant qui la pousserait à bouger et danser inlassablement. Grand classique de la musique Disco, Funkytown a été repris par de nombreux artistes dans d’autres styles musicaux comme :

  • Pseudo Echo, en 1986 ;
  • Laurie en 2007 ;
  • Alcazar en 2009.

Y.M.C.A. de Village People

Qui n’a jamais entendu la chanson Y.M.C.A. ? Si vous osez lever le doigt, c’est que vous ne vivez certainement pas sur cette planète !

Y.M.C.A. est une chanson disco du groupe Village People sortie en 1878 et composée par Henri Belolo, Jacques Morali et Victor Willis.

Village People

Le groupe de musique disco Village People est encore actif aujourd’hui et a vendu, depuis ses débuts en 1977, plus de 80 millions de disques. Les anciens et nouveaux membres de Village People sont :

  • Victor Willis, Ray Simpson et Pablo Vidal pour le rôle du flic et par la suite de l’officier de marine ;
  • Felipe Rose, dans le rôle de l’Indien ;
  • Alex Briley qui joue le soldat ;
  • Randy Jones remplacé par la suite par G. Jeff Olson, dans le rôle du cow-boy ;
  • David Hodo qui joue l’ouvrier du bâtiment ;
  • Glenn Hughes, Eric Anzalone, puis Chris K, pour le rôle de l’homme en cuir et par la suite du motard de la police.

Village People a sorti neuf albums et réalisé plusieurs compilations sous quatre labels distincts. Tous les albums ou presque ont été très bien accueillis. Mais, c’est surtout le troisième, Crusin’ de 1978, qui aura le plus fait parler de lui avec Y.M.C.A.

Y.M.C.A.

Y.M.C.A. est une chanson disco de 4 minutes 48 secondes qui fait l’apologie de la Young Men’s Christian Association. Il s’agit d’un mouvement de jeunes chrétiens fondé par Georges Williams en 1844 et exclusivement masculin jusqu’à la fin des années 1970.

La chanson est notamment très appréciée par la communauté gay. Cette dernière la comprend comme mettant en avant l’ouverture de la YMCA à sa cause. On pouvait en effet y rencontrer et draguer librement des gens du même sexe. Comme tous les succès musicaux, Y.M.C.A. a connu son lot de reprises ; les plus connues étant la version punk du groupe Skunk et la version merengue/rap de Papi Sanchez.

Hot Stuff – 12’’ single de Donna Summer

Sortie en 1979 sous le label Casablanca Records, Hot Stuff est une chanson disco-rock de Donna Summer tirée de Bad Girls, le septième album studio de l’artiste américaine.

Donna Summer

Donna Summer, de son vrai nom Andrea Gaines, est une chanteuse disco et pop-rock américain née le 31 décembre 1948 à Boston et décédée le 17 mai 2012 à Key West. Donna Summer est considérée par beaucoup comme la reine du disco. De fait, plusieurs hits portent son empreinte, dont :

  • Hot Stuff ;
  • Love to Love You Baby, sur lequel nous reviendrons plus bas ;
  • I Feel Love ;
  • Last Dance ;
  • Could It Be Magic.

Les disques de Donna Summer sont vendus en plus de 130 millions d’exemplaires dans le monde entier.

Hot Stuff

Hot Stuff est une chanson disco de 5 minutes et 14 secondes, sortie en avril 1979. Écrite par Pete Bellotte, Harold Faltermeyer et Keith Forsey, elle a été produite par Giogio Moroder et Pete Bellotte. Hot Stuff demeure à ce jour l’une des chansons les plus populaires de Donna Summer et est certifiée disque de platine.

Love To Love You Baby de Donna Summer

Comme promis, nous revenons sur une autre chanson culte de Donna Summer : Love To Love You Baby, sortie quatre ans plus tôt que Hot Stuff. Du Disco pur au contraire de ce dernier qui a aussi fait appel au Rock, Love To Love You Baby est d’une durée exceptionnellement longue : 16 minutes et 50 secondes. La chanson a été enregistrée à Munich en Allemagne au Studio Musicland et composée par Donna Summer, Pete Bellote et Giorgio Moroder.

Stayin’ Alive des Bee Gees

Stayin’ Alive est un 45 tours de 4 minutes et 45 secondes sorti sous le label RSO le 13 décembre 1977. Le titre est l’œuvre du groupe australo-britannique The Bee Gees et est intégré à la bande originale du film Saturday Night Fever.

Stayin’ Alive est quasi totalement chanté en Falsetto. Il a fait du tabac à sa sortie, se maintenant en tête des classements américains plusieurs semaines de suite. Les scientifiques recommandent même de garder Stayin’ Alive en mémoire, lorsqu’on doit subir un massage cardiaque. Cela permet de réaliser les compressions au rythme idéal. The Bee Gees, qui a vendu au fil des années 220 millions de disques, n’est désormais plus un groupe actif. Il était constitué de trois frères :

  • Maurice Gibb, disparu en 2003 ;
  • Robin Gibb, mort en 2012 ;
  • Barry Gibb.

Le groupe a d’abord connu le succès dans la pop music avant de se convertir au disco dans les années 1970. En plus de Stayin’ Alive, d’autres titres des Bee Gees ont fait leur effet. Parmi ceux-ci, figurent :

  • How Deep Is Your Love (1977);
  • Night Fever (1978) ;
  • Too Much Heaven (1979) ;
  • Tragedy (1979).

The Bee Gees a par ailleurs collaboré avec de nombreux autres artistes (Dionne Warwick, Diana Ross et Barbra Streisland) et contibuié à leur succès.

Daddy Cool de Boney M

Boney M. est un groupe d’origine jamaïcaine et antillaise, spécialiste du disco-pop, créé en 1976 et actif jusqu’en 1985. A sa création par le producteur allemand Franck Farian, le groupe était composé de :

  • Bobby Farrel ;
  • Liz Mitchell ;
  • Maizie Williams ;
  • Marcia Barret.

Boney M. a écoulé au moins 60 millions d’albums dans le monde et engrangé 42 disques d’or, 50 disques de platine et 50 disques de diamant. Rien que ça ! Daddy Cool tiré de l’album Take the Heat off Me est le titre qui aura fait connaître le groupe à l’international. Il a été relâché en single le 31 mai 1976 sous les labels Hansa Records (en Allemagne), Atlantic Records (au Royaume-Uni) et Atco Records (aux États-Unis). Daddy Cool est d’une durée de 3 minutes et 27 secondes. Les autres chansons les plus réussies de Boney M. sont :

  • Sunny (1977) ;
  • Ma Bakker (1977) ;
  • Rivers of Babylon (1978);
  • Rasputin (1978) ;
  • Hooray! Hooray! It’s a Holi-Holiday! (1979).

You’re The First, The Last, My Everything de Barry White

 

You’re The First, The Last, My Everything est une chanson Disco-RnB de Barry White sortie en 1974. Peter Radcliffe, Tony Sepe et Barry White lui-même en sont les auteurs. Le titre, d’une durée de 4 minutes et 33 secondes, est le premier single de son huitième album Can’t Get Enough. You’re The First, The Last, My Everything a définitivement fait le succès de l’artiste.

Barry White (1944-2003) a connu une carrière longue de quarante années et laissé à la postérité une discographie riche de… 40 albums et 5 compilations ! Autant dire qu’il n’a pas chômé. De ce nombre impressionnant d’albums qui vous baladent à travers plusieurs genres musicaux, retenez, outre Can’t Get Enough, les six suivants :

  • I’ve Got So Muchto Give (1973);
  • No Limit On Love (1974);
  • Barry White Sings for Someone You Love (1977);
  • I Love to Sing the Songs I Sing (1979);
  • Sheet Music (1980);
  • Saying Power (1999).

You Spin Me Round (Like a Record) de Dead or Alive

Le groupe britannique Dead or Alive est né en 1980 à Liverpool et est resté actif jusqu’à sa dislocation en 2016. Il était notamment constitué de :

  • Pete Burns, chanteur et compositeur ;
  • Steve Coy, batteur ;
  • Wayne Hussey, musicien.

Dead or Alive a sorti huit albums studios que sont :

  • Sophisticated Boom (1984);
  • Youthquake (1985);
  • Mad, Bad, and Dangerous to Know (1986);
  • Rip it Up (1987);
  • Nude (1989);
  • Fan the Flame (1990);
  • Nukleopatra (1995) ;
  • Fragile (2000).

Le single You Spin Me Round (Like a Record) est extrait de Youthquake, d’une durée de 3 minutes et 19 secondes et sorti sous le label Epic. Les auteurs de la chanson sont Pete Burns, Steve Coy, Tim Lever et Mike Percy. Et c’est Stock Aitken Waterman qui l’a produite. You Spin Me Round (Like a Record) a tellement bien marché qu’on le retrouve sur la bande de plusieurs films tels que :

  • Narco (2004) ;
  • Alvin et les Chipmunks 2 (2009) ;
  • Pride (2014) ;
  • Rock’n Roll (2017) ;
  • Astérix : Le secret de la potion magique (2018).

De nombreux artistes ont par ailleurs repris ce tube. Nous vous conseillons particulièrement les reprises de :

  • Dope en 1999 ;
  • Jessica Simpson en 2006 ;
  • Indochine en 2008.

Blame It on the Boogie de The Jacksons

Tout le monde sait qu’avant de devenir le roi de la pop music, Michael Jackson était d’abord un membre des Jackson 5 encore connus comme The Jacksons. Et ce groupe qu’il forma alors avec ses frères Jackie, Toriano, Jermaine et Marlon a sorti de petits bijoux durant ses années actives, surtout entre 1963 et 1990. L’un de ces bijoux est le single Blame It on the Boogie, un 45 tours de 3 minutes et 36 secondes, paru le 23 août 1978 et extrait de l’album Destiny.

Blame It on the Boogie est bien une affaire des Jackson. En effet, les frères britanniques Mick Jackson et Dave Jackson, qui n’ont aucun lien de sang avec les frères Jackson américains, en sont les auteurs avec Elmar Krohn. The Jacksons l’ont en fait repris la même année que sa sortie en version originale avec beaucoup plus de succès ! Blame It on the Boogie a connu encore récemment un regain d’intérêt suite au décès de Michael Jackson en 2009. Si vous êtes un grand fan des reprises, ne manquez pas de découvrir les versions de :

  • Big Fun (1989) ;
  • Luis Miguel (1990) ;
  • Clock (1998) ;
  • Jay Kid (2003).

I’m Every Woman de Chaka Khan

Voici pour finir un gros plan sur Chaka Khan et son hit disco I’m Every Woman enregistré et sorti en 1978. D’une durée de 4 minutes et 25 secondes, ce single est une piste de l’album Chaka. Les auteurs de I’m Every Woman sont Nickolas Ashford et Valerie Simpson. Le titre a été produit par Arif Mardin, sous le label Warner Bros. Records. La reprise la plus notable de I’m Every Woman est celle de Whitney Houston en 1993.

Chaka Khan est née le 23 mars 1953 à North Chicago dans l’état américain de l’Illinois. I’m Every Woman est sa chanson la plus marquante. Auréolée de huit Grammy Awards, elle a vu sa carrière lancée en tant que membre du groupe Rufus. Avant d’entamer une carrière solo en 1979 avec l’album éponyme Chaka. Les autres albums de Chaka Khan méritent tout aussi bien qu’on s’y intéresse. Il s’agit de :

  • Naughty, sorti en 1980 ;
  • What cha’ gonna do for me (1981);
  • Chaka Khan, un autre album éponyme, relâché en 1982 ;
  • I Feel for You (1984);
  • Destiny, sorti en 1986 ;
  • K. et Life is a dance parus respectivement en 1988 et en 1989 ;
  • The woman I am, sorti en 1992;
  • Come 2 my house, sorti en 1998;
  • Classikhan, paru en 2004 ;
  • Funk This, relâché en 2007 ;
  • Hello Happiness, le tout dernier, paru cette année.

Le disco est une musique, mais aussi une danse et un look ! Les chanteurs qui s’en revendiquent sont nombreux. Mais, seulement quelques-uns en ont parfaitement maîtrisé les rouages pour en faire un succès planétaire. Village People, Boney M, Donna Summer ou encore Dead or Alive, The Jacksons et Chaka Khan font clairement partie de ces chanteurs. Ils ne sont évidemment pas les seuls à s’être distingués par leurs singles. On pourrait, pour compléter la liste des plus grands succès de la musique disco, citer : Power de The Temptations, Born to Be Alive de Patrick Hernandez, We Are Family de Sister Sledge, Get Down de Discorados, ou encore La Vie en rose de Grace Jones.

Montre plus

Kévin

J'ai mon propre groupe de Rock et on se produit régulièrement dans les bars de Lyon. Peut-être m'avez-vous déjà entendu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close