Matériel musical

Comment devenir DJ : informations et conseils

Auparavant, le métier de Disc Jockey découlait plutôt d’une passion. Ceux que cette passion animait ne se formaient pas réellement, et y allaient plutôt « au feeling ». Bien entendu, ils s’aidaient également de quelques connaissances acquises ici et là, en fréquentant des lieux où se produisaient des DJ. À présent, des formations bien ficelées existent, et vous pouvez en profiter pour acquérir toutes les bases nécessaires afin de devenir un excellent DJ. Vous découvrirez alors que ce qui semblait être un simple « jeu » peut finalement devenir une profession. C’est ainsi que certains DJ font même au-delà de l’animation, mais réussissent à produire des créations originales.

Où effectuer votre formation de DJ ?

Il y a de bien nombreuses façons d’effectuer une formation de DJ. Etant donné que la matière elle-même relève de l’art, ceux qui l’enseignent peuvent être tout aussi bien des indépendants, des gestionnaires de sites en ligne permettant un apprentissage à distance, ou des professionnels regroupés dans une école de formation en bonne et due forme. 

C’est donc à vous de voir quelle offre vous semble la plus appropriée suivant votre emploi du temps, mais également au regard du programme qui vous est proposé. Enfin, votre choix devra être fait également par rapport aux tarifs à supporter pour suivre la formation de DJ qui vous intéresse.

Se faire coacher par un prof particulier

Certains professionnels et experts dans la formation des futurs DJ peuvent vous suivre personnellement à domicile, si vous le souhaitez. Il suffit en général pour cela que vous ayez en votre possession du matériel de qualité pour entamer les cours. Les séances peuvent se dérouler chez vous ou chez le professeur. Dans le cas où vous auriez un emploi du temps trop chargé pour vous déplacer ou pour assister à des cours à des heures précises, cette option constitue une excellente façon de procéder.

L’avantage que plusieurs trouvent à choisir ce modèle d’apprentissage au métier de DJ, c’est qu’ils auront tout le loisir de poser des questions, de se faire guider pas à pas. Et le tout sans avoir à subir un cours strict, qui va peut être au-delà des véritables préoccupations de l’élève ! Avec un professeur particulier, vous irez à votre propre rythme, et vos attentes seront elles-mêmes à l’affiche du programme qui vous sera enseigné. Les techniques que vous souhaitez absolument maîtriser seront ainsi davantage à votre portée. En général, le fait de recourir à un prof particulier vous reviendra moins cher qu’une inscription dans une école de formation pour DJ. Mais, les frais que vous aurez à payer dépendront également du nombre d’heures de cours, mais aussi, et peut-être, de la qualification du professionnel.

Devenir DJ en se formant en ligne

Bien des choses deviennent beaucoup plus accessibles à présent grâce à internet. Vous pouvez ainsi suivre une formation de DJ en vous rapprochant d’un site internet proposant des cours en ligne. Après tout, la pratique de Disc Jockey est également une activité liée à l’électronique, voire même à l’informatique.

La formation à distance dont vous profiterez aura un prix abordable avec des horaires que vous fixerez vous-mêmes. Dès que vous avez assez de temps libre pour bien vous installer chez vous, vous n’aurez plus qu’à prendre votre matériel et à suivre les instructions données en ligne. Les cours peuvent être classés par niveau : du niveau débutant à celui expérimenté. Vous évoluerez donc à votre rythme, avec la possibilité de communiquer vos productions, vos résultats, et de recevoir le retour du moniteur ou du prof à l’autre bout de l’écran.

Des supports seront publiés, ainsi que des exercices et des vidéos. Vous aurez accès à des forums qui vous permettront de pouvoir discuter avec les autres apprenants et d’échanger sur vos différentes opinions : sur le rock, le jazz, la soul, le rap ou toute autre sonorité qui vous intéresse. C’est donc un excellent cadre de découverte qui s’offre ainsi à vous, et qui ouvre la porte à une belle diversité musicale. En effet, tous les DJ n’ont pas la même rythmique ni le même attrait pour le même genre de musique.

Pour ce mode d’apprentissage à l’issue duquel vous aurez généralement droit à une certification, vous pourrez profiter de coûts relativement réduits. Il vous faudra toutefois savoir vous motiver vous-même afin de persévérer et d’arriver à achever au mieux votre formation de DJ.

Aller dans une école de formation de DJ

Vous pouvez aussi choisir de vous inscrire dans un établissement à l’environnement scolaire, spécialisé dans la formation des DJ. L’avantage d’une école de formation, c’est que vous serez tenu d’être assidu, de venir à l’heure, de vous concentrer sur les cours et de fournir des résultats dans des délais fixés à l’avance pour vous et par le professeur.
Pour profiter aussi d’un certain type de matériel et de logiciels très sophistiqués, voire haut de gamme, c’est vraiment dans un tel endroit que vous devriez aller. Des ordinateurs dernier cri, des logiciels, des câbles, des casques et d’autres équipements de pointe vous y attendent sûrement. En effet, les écoles sérieuses ne laissent en général rien au hasard dans leur désir de former la crème de la crème, avec des techniques que vous trouverez difficilement ailleurs. Vous étudierez donc des techniques aussi diverses que variées, que vous n’avez pas besoin d’avoir connues à l’avance, car elles seront préétablies dans votre programme.
Les coûts d’une d’inscription dans une école de formation de DJ peuvent être assez élevés, dépassant même 5000 euros dans certains cas. Une telle formation donne un niveau Bac+2 à l’apprenant, avec un diplôme de DJ Producteur reconnu par l’État et obtenu au bout de plusieurs mois de formation.

Se former en autodidacte

Aujourd’hui, il y a tellement de vidéos en ligne pour se former soi-même que vous pourrez certainement en trouver plusieurs qui se révéleront excellentes. Il vous faudra alors une grande volonté pour être apprenant et professeur en même temps, pour trouver vos marques et découvrir le métier. Mais, rien ne vous empêche encore de commencer par l’autoapprentissage en vous rapprochant d’une personne qui s’y connaît déjà, afin d’acquérir de très bonnes bases, pour passer ensuite à une formation plus officielle.

Dans certains cas, la formation en autodidacte peut être largement suffisante, par exemple si vous avez une certaine facilité pour cela. Mais aussi, si vous n’avez pas du tout l’intention de devenir un DJ professionnel, mais simplement DJ amateur, pouvant pratiquer occasionnellement cet art de l’arrangement musical et de l’animation.

Le matériel classique du parfait DJ

Un DJ sans son matériel de mix ou de scratchs n’en est pas vraiment un.

Ainsi, même si vous êtes encore débutant, vous pouvez au moins essayer d’acquérir le minimum nécessaire pour pouvoir faire des tests et mener à bien vos exercices.

La table de mixage et les deux platines sont les incontournables dans cette catégorie. Certains préféreront la DJM tandis que d’autres voudront plutôt la table de mixage CDJ. En vue de la production, il existe des DJs utilisant aussi des logiciels de live comme Ableton pour pouvoir se servir de leur ordinateur, sans besoin de platines.

Le matériel que vous dénicherez n’a pas du tout besoin d’être tout neuf ou de la dernière technologie, car nous n’en sommes pas encore là. Inutile de se ruiner, car l’objectif, c’est plutôt de pouvoir s’entraîner avec de l’équipement qui fonctionne correctement. Les platines et contrôleurs de marques Pioneer feront sans doute faire l’affaire, car ils ont des prix abordables, plutôt accessibles à un apprenti DJ. Ajoutons à cela un casque, de petites enceintes, un ordinateur (le tout d’entrée de gamme), et le tour est joué.

Quel logiciel de DJ utiliser ?

Si vous vous intéressez déjà au métier de DJ, vous devez savoir qu’il existe des logiciels susceptibles de vous aider à visionner les BPM, faire un bon rangement de vos playlists, mais également des logiciels qui simulent des platines et d’autres instruments. Ce sont de bons outils numériques dont la plupart des DJ et apprentis se servent pour faciliter leur travail.

Ces logiciels de DJ, il y en a plusieurs. Parmi les plus connus, on peut mentionner :

  • Traktor ;
  • RecordBox;
  • Serato.

Mais, il faut surtout comprendre qu’ils se valent à peu près tous dans leur fonctionnement, sauf qu’un logiciel peut être plus adapté à votre matériel qu’un autre. Vous pouvez donc en tester quelques-uns pour voir au moins celui que vous préférez.

À quoi vous prépare votre formation de DJ ?


Durant votre formation de DJ, vous apprendrez de la musique et encore de la musique. En fait, vous apprendrez beaucoup de musique ! Même si vous êtes plus porté vers le Rock, il vous faudra avoir une certaine maîtrise de styles divers et variés : la Pop, le Funk, l’Electro, le Folk, le Blues ou le Rap ne devront plus vous être étrangers. Sans cette connaissance avérée de la musique, il n’est pas question de pouvoir pratiquer le métier, en tout cas pas aussi bien que cela devrait être le cas.
Mais, la musique change très souvent ; elle évolue, et les nouvelles tendances doivent aussi être connues du DJ. Il doit savoir non seulement s’adapter, mais avoir un sens aigu de la créativité, sens qui peut bien entendu s’acquérir à force de pratiquer. Le DJ’ ing est également directement lié aux envies du public ; il faut donc savoir animer un événement particulier (mariage, soirées, restaurants ou autre cérémonie), savoir donner aux gens l’envie de demeurer sur le lieu de la célébration et de danser, d’exprimer leur joie. C’est d’ailleurs pour cela que le DJ, au-delà du fait de passer ses disques et de la musique, joue souvent le rôle de maître de cérémonie en parlant au micro.

La nécessité de l’assiduité technique

Bien entendu, un verbe facile et une bonne connaissance de la musique ne peuvent faire à eux seuls un bon DJ, bien formé. Il faut aussi les connaissances techniques qui vont avec. La musique assistée par ordinateur (MAO), le mixage, l’art de faire de parfaits arrangements musicaux… : tout cela requiert une maîtrise qui vient à la suite d’un apprentissage technique pointu. La table de mixage et les platines sont quant à elles des compagnons incontournables du DJ.

Quoiqu’on en dise, un certain sens artistique est nécessaire pour exceller dans ce métier, de même qu’une curiosité constante qui pourra aider à combler certaines lacunes de départ.

Vous devez également rester aux faits des nouveautés musicales et ne rien manquer ; il sera question de réaliser une sorte de veille, même si cela n’exclut pas de savoir créer des sonorités nouvelles, sorties tout droit de votre imagination. En effet, la musique se crée, et vous pouvez vous aussi en créer qui soient belles et entraînantes si vous avez le talent, la volonté et la persévérance nécessaires à cela. Les avancées technologiques, précisément celles que fournissent les logiciels de DJ, sauront sans doute vous être d’une grande aide à ce sujet.

Quels sont les débouchés après une formation de DJ ?

Malgré ce que l’on pourrait croire, plusieurs DJ sont déjà sur le marché du travail, ce qui rend la concurrence plutôt importante. Mais, les débouchés du métier de DJ ne se limitent pas au travail en discothèque ; les restaurants ont généralement recours à ces professionnels de l’animation. Il en est de même pour les chaînes de radios. Au moment d’organiser des évènements festifs comme les mariages ou les anniversaires, les DJs sont aussi sollicités. Un DJ peut donc se spécialiser ou monter sa propre affaire. Tout dépendra de ses propres objectifs.

En effet, pour certains, la formation de DJ ne constitue qu’un passe-temps, une passion qui les pousse à en savoir plus. Dans ce cas, il pourra s’agir d’être DJ à temps partiel et de combiner cela à un autre métier qui devrait rapporter des revenus plus conséquents et plus réguliers. Ainsi, le fait d’aimer l’idée de mixer de la bonne musique n’empêche en aucun cas de pouvoir s’attacher à une autre profession qui, elle, n’aura peut-être rien à voir avec la musique. Ce sont des options auxquelles vous pouvez réfléchir, et qui pourront sans doute vous convenir bien plus que le fait de devenir DJ à plein temps.

Aussi, il serait sage de penser à une reconversion qui convienne à vos compétences. C’est ainsi que l’on trouve d’anciens DJ se tourner vers le monde de la production musicale ou audiovisuelle, tandis que d’autres préfèrent s’attacher à un poste à la radio ou à l’organisation professionnelle d’événements d’envergure.

Enfin, la formation de DJ, c’est vous qui l’avez choisie : vous devez sans doute être préparé à assumer les contraintes qui sont liées à une telle voie professionnelle. Comme tout projet d’apprentissage, il vous faudra apprendre en partant de la base. Le piège serait de vouloir tout de suite se croire devenu un expert juste parce que l’on possède une certaine connaissance de la musique, une maîtrise particulière de certaines techniques ou une culture musicale très poussée.
L’assiduité vous permettra d’aller au-delà de ce que vous croyez connaître. Vous pourrez ainsi apprendre des experts qui ont connu ce métier bien avant vous. Ajouté à cela les recherches que vous faites de votre côté, vous atteindrez sans aucun doute et plus facilement vos objectifs. Vous deviendrez ainsi peut-être incontournable lorsqu’il sera question de DJ’ing ou de conception musicale.

Montre plus

Kévin

J'ai mon propre groupe de Rock et on se produit régulièrement dans les bars de Lyon. Peut-être m'avez-vous déjà entendu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close