©ATCO records

STYLE : Hard Rock

DU MÊME ARTISTE :








































ACDC (AC/DC) - Back in Black - 1980

1Hells Bells
2Shoot To Thrill
3What Do You Do For Money Honey
4Givin The Dog A Bone
5Let Me Put My Love Into You
6Back In Black
7You Shook Me All Night Long
8Have A Drink On Me
9Shake A Leg
10Rock And Roll Ain't Noise Pollution

      Deadkal


03/02/2006    

Introduire le groupe. AC/DC est entré depuis un moment au panthéon des plus grands groupes de hard ou de rock tout court. La recette est simple : riffs de guitares frénétiques, chant au timbre aigu, le tout secouant les racines blues. Malgré l’extinction progressive d’un genre, le groupe ne s’en trouve que peu affecté. Malgré les changements de mode, AC/DC continue comme si de rien était, à croire que le hard boogie est décidément increvable. Aujourd’hui AC/DC, c’est une machine dont la fan-base s’étend sur plusieurs générations et qui continue à attirer les plus jeunes. C’est aussi une discographie riche dans laquelle le choix peut s’avérer difficile. Pourtant nombreux sont ceux qui retiennent Highway To Hell pour la première période et Back In Black pour la seconde, deux albums excellents à moins d’un an d’intervalle. C’est à ce dernier que j’ai décidé de m’atteler.

Increvables. La mort du chanteur menaçait un instant l’avenir du groupe. L’histoire d’AC/DC aurait pu s’arrêter là. L’arrivée providentielle du chanteur Brian Johnson, qui selon l’histoire aurait été révélé au groupe par des fans, sauvait la mise et permettait au groupe de repartir de plus belle. Une fois n’est pas coutume, parlons Histoire et chiffres. Back In Black c’est d’abord 1980, soit pour beaucoup la fin de l’époque glorieuse du Hard Rock et pourtant à l’écoute de ce dernier, on se croirait revenu dix ans plus tôt. En 1980, le hard fait pâle figure. La vague punk avait fait l’effet d’un coup de pied dans la fourmilière des mastodontes hard et autres brontosaures du FM. Cependant le mouvement était éphémère et le business rock avait de nouveau droit de cité et le hard allait mal. Dans un ultime sursaut, le moribond donna dans son dernier râle tout ce qu’il avait. 1979 : Overkill de Motörhead. 1980 : Back In Black (et à la rigueur le End Of The Century des Ramones). Vendu à plus de 25 millions d’exemplaires dans le monde (20 selon d’autres sources, ne chipotons pas), il reste un disque incontournable. L’album sort le 31 juillet 1980, soit six mois après la mort de Bon Scott (mort le 20 février de la même année). Je vous épargne les détails biographiques. Toujours est-il que les frères Young décident alors d’enregistrer un album hommage à leur grand ami décédé.

Phénomène exceptionnel. A la première écoute de cet album, on sent le groupe à son sommet. Brian s’approprie le rôle de chanteur frontman dès le début en marchant dans les pas du mort ; les frères, conscients de l’effort à accomplir tressent des riffs acérés mêlant solo et rythmique à ne plus savoir qui joue quoi. L’exploit est en passe d’être exécuté quand Robert John Mutt Lange pousse le groupe aux portes de l’enfer et donne à l’ensemble un son insurpassable. Le producteur annihile quasiment toute velléité de la basse laissant libre cours à l’altercation guitaristique, au chant et à la foudre du batteur. En sortent des grands classiques tels « les cloches de l’enfer » ("Hell’s Bells"), où la guitare se fait annonciatrice des tourments apocalyptiques à venir, ainsi que le bluesy « You Shook Me All Night Long », l’hymne au rock’n roll « Rock And Roll Ain’t No Pollution » toujours aussi fédérateur. Les frères Young jonglent d’émulation et lèvent leurs guitares sacrées en l’honneur du rock’n roll, dressant un totem aux sons multiples: blues, rock, hard, boogie. Au milieu de tout cela, le larynx immaculé de ce cher Brian véhicule à la fois puissance et douceur, empreint de ce feeling bluesy si caractéristique du chanteur tandis que Phil Rudd, en bon ordonnateur du chaos sonique, « gifle » ses fûts, « fouette » son attelage, poursuivi par les riffs de ces bandits, ces pirates du blues que sont Angus et Malcom. Tout n’est pas du même acabit et alors ? Le rock’n roll ne s’est jamais éhonté de se vautrer dans une stupidité revendiquée afin de mieux faire enrager les snobs (« What Do You Do For Money Honey », « Le Me Put My Love Into You »). Le mot de la fin (de la chronique, pas de l’album) : Buvez un coup à ma santé (« Have A Drink On Me »), véritable chanson d’enterrement qui fait office d’adieu à ce cher Bon. Désormais AC/DC ne jouera plus qu’en courant continu...


Avis de la Team
Captain_Destroy
Dav
Deadkal
DocSavage
Iro22
KlOwN
MrMoonlight
MrMoonlight
Religionnaire
StarChild
Ulyssangus
Val

Les internautes ont la parole! : 14 message(s)    Laisser un message

VinceBiancoNero  09/10/2013    avis

Un bon disque à n'en point douter. Mais clairement surestimé et considéré à tort comme le meilleur album d'AC/DC. Mis à part sur le titre final, le groupe a totalement délaissé ses racines blues pour un son plus "Heavy" et personnellement, c'est pas le AC/DC que je préfère. Et il n'y a plus le timbre magique de Bon Scott. Brian chante bien, mais n'a pas ce petit supplément d'âme qu'avait son prédécesseur et ses textes sont beaucoup moins drôles, car oui, AC/DC n'est pas un groupe qui se prend au sérieux. Bref, préférez lui la trilogie Let There Be Rock/Powerage/Highway To Hell, infiniment meilleurs.


Bon, tant pis!  24/05/2012    avis

Back in Black fait entendre un AC/DC heavy et non bluezy.
Les frères Young et la section rythmique ont alourdi leur propos et le nouveau venu braille à qui mieux mieux, tout ça pour rendre hommage au défunt.
Back in Black ne fait pas dans la nuance, c'est là son principal défaut.


florent41  12/07/2011    avis

Un classique du hard rock même du rock en général, mais je trouve qu'il est un peu surestimé par les critiques. ACDC ne revolutionne pas le hard rock avec cet album et les chansons sont assez inégales malgrés les classique du hard rock comme Hells Bells ,Back in black... Moins bon que Higway to hell je trouve. Allez je mets quand même 9, c'est quand même l'album de rock le plus vendu de tous les temps.


Gégénovic  23/05/2010    avis

Élégie à la gloire (éternelle?) de Bon Scott, cet album mythique prend une place spéciale dans toute discothèque, et dès le premier titre Hells bells on s'en rend bien compte. Il ne souffre d'aucun temps faible et si l'on regrette Bon, nul doute que Brian Johnson est à la hauteur de son prédécesseur. Restent de plus quelques morceaux inoubliables notamment You shook me all night long...Un très bon disque d'AC-DC et pourtant le meilleur sans vraiment pouvoir l'expliquer (nostalgie? Qu'est-ce que je raconte j'étais même pas né en 80!)


Andy  31/03/2010    avis

Cet album est tout simplement parfait et intemporel à l'image d'un Machine Head ou d'un Nevermind. Des riffs de légende (les plus plus connus du METAL avec ceux du Maître Blackmore, une rythmique de dingue et surtout des mélodies titanesques et en prise direct avec le ciel. Hells Bells ma préférée, fait partie du Top 5 des singles metal de tous les temps. 1)Smoke on the Water 2)Paranoïd 3)Hells Bells 4)Denim and Leather 5)Rape Me et surtout, tant pis pour les bornés, le chanteur d'ACDC c'est Brian Johnson qui a un timbre de voix unique et splendide. Franchement le concert de Donnington en 1991 restera pour toujours comme maître étalon des concerts de Métal. Ces gars sont des mages qui vous transportent dans une autre dimension et vous n'avez plus envie de redescendre après ça...


nanu  11/01/2009    avis

une horreur totale. je parle de ce qui sert d'organe vocale à Brian Johnson!
ce type est incapable de chanter normalement. il dégueule ses tripes comme au sortir de l'abatoir. c'est éprouvant. Bon Scott avait une drôle de voix de canard, mais au moins il savait chanter et ça swinguait. là, l'autre porc ruine tout le disque! bon c'est clair, AC/DC avec Johnson j'aime pas quoi.


Cleminou  07/08/2007    avis

Le point fort de cet album est sans doute qu'on a l'impression qu'il n'y a pas de temps mort et c'est pas vraiment faux... Mais si on a cette impression c'est en grande partie du au caractère ultra répétitif et prévisible de chacun des titres. Ce qui n'est pas franchement ce que j'aime dans la musique. Cet album est anti progressif. Après c'est sur il faut avouer qu'il est assez entrainant et contient de très bons titres. 7 est la bonne note environ à mon gout.


chris snake  05/07/2007    avis

désolé pour les fans de BON SCOTT mais c'est de loin leur meilleur album,on image difficilement Bon ayant la puissance de Johnson pour interpréter Back in black ou Hells bells.le remplaçant idéal aurait été Dan Mc Cafferty de NAZARETH (idole de Brian Johnson et d'Axel Rose):il possède le feeling bluesy de Scott et surpasse Brian Johnson en puissance.


P'tit dudu  26/03/2007    avis

Album tout simplement énorme !!! Avec le hit de AC/DC : "Back in Black", et toutes les autres qui tiennent aussi la route; Hells Bells, You Shook Me All Night Long, Rock'n'Roll ain't Noise Pollution... Je trouve en plus que les freres Young méritent beaucoup sur ce disque. Perdre leur ami Bon Scott, ancien chanteur, et quand même batailler, trouver un nouveau chanteur à la hauteur de Bon et faire un tel concentré de bon "Hard Rock", chapeau !!!


keke  07/10/2006    avis

Le passage a l'ère Johnson se passe très bien, même si on aurait préféré entendre Bon sur cet album mythique... Brian prend la relève avec un même style de voix et puis les compositions sont simplement géniales ! Ben c'est un peu normal, c'est les frères Young qui composent.
Cet album est GEANT, à posséder impérativement pour tout fan de hard rock ! ahh!


MegaRiff  13/08/2006    avis

Comme le dit déjà Iro22 dans un précedent message il y aune version de Back In Black avec Bon Scott...et cette version est largement supérieur à celle de Brian...la performance des deux chanteurs se avut je trouve bien que Bon est un léger plus en feeling...

Pour moi la grossse différence se fait au niveau des guitares...la version de Bon Scott est modifié...on retrouve les mêmes rythmique mais l' intro démarre à cent à l' heure...et c' est beaucoup plus heavy est le rendu général est bien meilleur


Tommy Lee  04/06/2006    avis

Très loin d'être le meilleur, mais il y à quand même de bons moments : "shake a leg", "back in black".
Mais Brian Johnson chante mieux que Bon Scott, auquel ce disque est dédié ("ahve a drink on me").


JPBernard  27/03/2006    avis

Après la mort de Bon Scott, nous pensions que les merveilleuses performances d'AC/DC était mortes. Car l'âme (la voix) n'y était peut-être plus, mais ce groupe est revenu en force avec Brian Johnson qui peut laisser Bonfire en paix dans sa tombe. L'album suivant était BACK IN BLACK, succès grâce a l'émotion qui a entouré les circonstances. Et depuis, le groupe n'a plus fini de pondre des albums a la hauteur de leurs talents. Tels les chansons suivantes: Thunderstruck, Ballbreaker, Who made who, Hard as rock, For those about to rock, Riff raff, etc. Bref, ce groupe est mon favori parce qu'il s'agisse d'un album ou d'un autre je l'écouterai de coté par coté (au complet). Je me rappelerai toujours quand cette musique m'aura fait voyager entre une bonne bière et une cigarette.



AC/DC 4 LIFE

et surtout

ROCK ON


Iro22  06/02/2006    avis

Pour les fans du groupe sachez q'une version ''Bon Scott'' de la chanson Back in Black est dispo sur la toile, en cherchant un peu. Cet inédit, dont l'intro, plus speed vaut véritablement le détour, ravira les fans du Courant Continu/Courant Discontinu!!!



Nombre de consultations
2370

A Découvrir :


























































© Tous Droits Réservés - http://www.destination-rock.com ® 2011
Radio partenaire : http://www.lagrosseradio.com/     Nb de visites : rencontres     Compteur :