©Columbia

STYLE : Folk Rock

DU MÊME ARTISTE :

 http://destination-rock.com/rockint/images/tambourine.jpg





 http://destination-rock.com/rockint/images/youngerthan.jpg


 http://destination-rock.com/rockint/images/sweetbyrds.jpg


 http://destination-rock.com/rockint/images/notoriousbyrds.jpg


 http://destination-rock.com/rockint/images/balladofeasyrider.jpg


 http://destination-rock.com/rockint/images/drbyrds.jpg


The Byrds - Turn! Turn! Turn! - 1965

1Turn! Turn! Turn!
2It Won't Be Wrong
3Set You Free This Time
4Lay Down Your Weary Tune
5He Was A Friend Of Mine
6The World Turns All Around Her
7Satisfied Mind
8If You're Gone
9The Times They Are A-Changin'
10Wait And See
11Oh! Susannah

      Victor


11/06/2006    

Rapidement après le succès de Mr. Tambourine Man, les Byrds retournent en studio.

Le deuxième album Turn! Turn! Turn! sort la même année que Mr. Tambourine Man. "On ne change pas une méthode qui gagne" dit l'expression et les Byrds appliquent cette formule à la lettre. Le folk-rock est donc toujours de mise sur ce deuxième opus. Mais il s'est un peu affadi. Les compositions, même les plus emblématiques comme "Turn! Turn! Turn!", les toujours superbes morceaux de Gene Clark, n'ont pas l'accroche, la sève séminale du jingle-jangle de Mr. Tambourine Man. Celui-ci semblait plus essentiel, étant tout nouveau, comme un enfant qui naît et qu'on découvre tout joyeux de s'épanouir dans son environnement nouveau.

Ici, ce qui faisait donc la nouveauté des Byrds, la divine formule Rickenbaker + choeurs angéliques, tout ceci, donc, est proposé de façon rétrécie. La Rickenbaker 12-cordes est moins savoureuse, étant moins allègrement administrée. Que dire par exemple de l'insupportable "Oh Susannah!" où la guitare d'entrée fait rire tant elle paraît pauvrement transcrire l'esprit déjà bien fendard de la chanson ! Au demeurant, certes, l'album reste assez agréable. Mais clairement, avec notre point de vue rétrospectif, l'on voit qu'il est temps pour les Byrds de passer à autre chose.

Turn! Turn! Turn! est l'exemple même du deuxième album vite emballé, surfant sur la formule novatrice du premier mais ne parvenant guère à renouveler la saveur allègre de ce dernier. Il est donc mineur dans la discographie des Byrds. Mais, en 1966, ces derniers découvrent l'underground américain et, là, tout change...


Avis de la Team
Religionnaire
TheDevilBlues

Les internautes ont la parole! : 0 message(s)    Laisser un message


Nombre de consultations
1706

A Découvrir :
















© Tous Droits Réservés - http://www.destination-rock.com ® 2011
Radio partenaire : http://www.lagrosseradio.com/     Nb de visites : rencontres     Compteur :