©Swan Song

STYLE : Hard rock - live

DU MÊME ARTISTE :































Led Zeppelin - The Song Remains The Same - The Soundtrack From The Film - 1976

Disque 1
1Rock And Roll
2Celebration Day
3The Song Remains The Same
4The Rain Song
5Dazed And Confused
Disque 2
1No Quarter
2Stairway To Heaven
3Moby Dick
4Whole Lotta Love

      Tagomago


18/07/2007    

1976 verra la sortie du seul et unique album live officiel d'époque de Led Zeppelin (en même temps que la sortie de l'unique film du groupe, en fait un film-concert agrémenté de séquences oniriques et psychédéliques) : The Song Remains The Same. Deuis, les fameuses BBC Sessions enregistrées en 69-71 sont sorties en 1997, et en 2003, un gros cadeau a été fait aux fans (dont je), car sont sortis le DVD Led Zeppelin et le triple CD live (enregistré en 1972 en Californie) How The West Was Won, à coté duquel The Song Remains The Same ressemble à rien.

Il est vrai que ce live de 1976, enregistré en 1973 au Madison Square Garden de New York (à la fin d'une tournée très longue et fatiguante ayant aussi servi de base pour le triple live de 2003) est loin d'être génial. Trop long, par exemple. 9 titres pour 100 minutes si on additionne les deux disques.

Le premier disque fait 49 minutes (presque 50) pour 5 titres. Si les 4 premiers sont superbes, et s'enchaînent magnifiquement bien (mention spéciale au doublé "The Song Remains The Same"/"The Rain Song", chansons toutes neuves à l'époque car issues du disque studio le plus récent du groupe), le dernier, "Dazed And Confused", qui occupe toute la face B, est épouvantablement long, 27 minutes (oui, vous avez bien lu, 27 !!) de jam interminable parsemée de cris de messire Plant, et surtout de coups d'archet stridents de messire Page (car ce morceau, même sur sa version studio, comportait une partie jouée avec un archet de violon, donnant un son unique). On est bien contents quand les 27 minutes s'achèvent, si on parvient, bien sûr, à aller jusqu'au bout, ce qui ne m'arrive pas souvent (sauf aujourd'hui, car je viens de me fader tout le disque, histoire de mieux en causer).

"Dazed And Confused" live, sur ce disque, est l'exemple ultime de la manière de remplir une face d'album. Du remplissage outrancier, facilement 10 minutes en trop. Si le morceau avait duré 17 minutes, sans doute auraient-t-ils eu la place de mettre un autre titre, probablement un du film à ne pas se retrouver, faute de place, sur le disque, comme "Since I've Been Loving You" ou "Misty Mountain Hop". Mais bon, le disque est comme ça, et pas autrement. Pas même des bonus tracks, bon Dieu, sur les éditions CD. Rageant.

Le disque 2 fait presque 51 minutes, pour 4 titres (deux par face). Pour moi, le meilleur et le pire sont à la fois ici. Car si les deux premier titres sont exceptionnels (déjà en studoi) et joués ici de manière grandiose, les deux autres, bien que superbes, sont trop longs et boursouflés par moments. Les deux meilleurs ? "No Quarter" (aaah, ce solo...) et "Stairway To Heaven" (aaaah, ce solo...), malgré le fait que "Stairway" soit parasité par les improvisations de Plant (aah, you know...wait a minute, wait a minute...I hope so...etc, etc). Les deux moins bons ? "Moby Dick" (un solo de batterie, c'est bien, mais quand il dure trop longtemps, ça saoûle vite) et "Whole Lotta Love" (énergique, mais sa position d'ultime morceau, et sa longue durée - le plus long du deuxième disque, 14,24 minutes - le rend un peu pénible, à ce moment du disque, on est un tantinet fatigués).

Au final, pas un live grandiose, malgré de très bon moments. Une version épouvantablement surchargée de "Dazed" pour le rendre assez pénible à l'écoute, et c'est vraiment dommage. Mais il n'en reste pas moins un disque intéressant, et si vous aimez les lives (et si vous aimez Led Zep), il vous le faut. Même si le live de 1972 en Californie How The West Was Won est nettement plus recommandable, malgré un disque supplémentaire, une durée de 50 minutes en plus, un prix plus élevé, et une version de 25 minutes de "Dazed", une de 23 minutes de "Whole Lotta love" et une de presque 20 minutes de "Moby Dick". Comme quoi...


Avis de la Team
Religionnaire
StarChild
Ulyssangus

Les internautes ont la parole! : 5 message(s)    Laisser un message

Valentin  25/03/2015    avis

Quelque soit la période de Led Zep que l'on préfère, on ne peut pas reprocher grand chose aux albums du groupe de 68 à 78. Jimmy Page étant un vrai perfectioniste en studio, il accumulait les pistes de guitare ce qui donnait un son riche et varié et des arrangements luxuriants. on ne peut pas en dire autant de leurs prestations en concert! ce live de 1973 (mais sorti trois ans plus tard) en est la plus parfaite illustration et on se rend compte que le jeu de Jimmy Page n'est plus précis du tout et qu'il pédale dans la semoule, a fortiori sur le pénible Dazed And Confused qui avoisine les 30 minutes!!!! à vrai dire, le reste du groupe n'est pas au mieux de sa forme et se farcir les 11 minutes du solo de batterie de John Bonham est un calvaire, tout comme les errances pianistiques de John Paul Jones sur No Quarter sont difficiles à avaler. et je ne parle pas du chant de Robert Plant qui est loin d'être irréprochable! sans compter que le mythique Whole Lotta Love n'en sort pas grandi dans sa version scénique à rallonge, entrecoupée d'un medley inutile et lourdingue. How The West Was Won enregistré en 1972 (et paru 31 ans après la bataille) s'en sort légèrement mieux grace à une set-list plus exhaustive mais est tout aussi rébarbatif par ses longueurs démesurées (une constante en live chez Led Zeppelin)


duane  11/11/2014    avis

c'est le meilleur live de Led Zeppelin , superieur a "how the west was won" . jimmy Pge n'a jamais aussi bien joué ! il suffit de voir le fim (superbement filmé) , en 1973 le groupe avait atteint un sommet , ce concert du Madison clos cette tournée marathon et nous montre le groupe sous son meilleur jour . Incroyable .


Thétine  18/05/2013    avis

Je trouve la chronique un peu dure... Il est vrai que ce live n'est pas de la grandeur ou du gabarit d'un who'snext ou un made in japon. Cependant il conserve une ambiance toute particulière que l'on ne retrouve pas aussi spontanément sur les albums. Les musiques sont longues, telles jouées en concert, il y a plus de cohérence a remplir une face avec dazed and confused plutôt que de la raccourcir "in studio" ou dans le pire des cas de ne pas l'intégrer. Deux seuls regrets, moby dick qui m'a toujours barbée, et qu'il n'y ai pas heartbreaker et since i've been loving you ( mais rajoutées sur la dernière édition)


alain  25/02/2011    avis

Bonsoir. Certains tentent absolument de comparer ce live aux autres... C'est tout simplement quasi impossible, car ce ne sont pas les mêmes époques. Par contre, "Dazed and Confused" reste unique dans toute sa structure et sa construction. Écoutez bien son évolution (si, si). La guitare, l'arche et les solos dans tous les styles rock jazz. De la magie. Page qui était dans les étoiles de son génie / The Song Remain the Same suivi de Rain Song dans le château, si ce n'est pas de la magie, alors c est quoi?
Bref, tout se discute. Par contre, le concert le plus laborieux (des années 2000) de Led Zeppelin (salué pourtant par la critique) fut sur leur retour a Aerna. Reste que les voir sur scène fut sûrement un bonheur. Par ailleurs, à partir de 1995, ils ont fait une série de concert (Sofia entre autres) très constructifs. Bien sur, pas du Led Zep dans le texte (70) mais un style plus soft / un peu rock tout de même. Moi j aime bien.


CHRIS SNAKE  02/04/2008    avis

La réédition de 2007, remixée et augmentée de 6 titres, redonne une cohésion et crédibilité à ce live souvent critiqué par ses longueurs.



Nombre de consultations
2600

A Découvrir :































© Tous Droits Réservés - http://www.destination-rock.com ® 2011
Radio partenaire : http://www.lagrosseradio.com/     Nb de visites : rencontres     Compteur :