©Century Media

STYLE : Power Metal

DU MÊME ARTISTE :
















Iced Earth - Something Wicked This Way Comes - 1998

1Burning Times
2Melancholy (Holy Martyr)
3Disciples Of The Lie
4Watching Over Me
5Stand Alone
6Consequences
7My Own Savior
8Reaping Stone
91776 (Instrumental)
10Blessed Are You Something Wicked (Trilogie)
11Prophecy
12Birth Of The Wicked
13The Coming Curse

      StarChild


22/10/2006    

1998 SOMETHING WICKED THIS WAY COMES … FLEUR DU MAL …

Something Wicked This Way Comes est un étrange labyrinthe. Empruntant volontairement ou non son titre au roman de Ray Bradbury, dans lequel il est question de l’arrivée en ville d’une fête foraine, d’un cirque aux attractions démoniaques qui exhaussent de manière effrayante les vœux les plus refoulés de l’âme humaine, ce disque alterne noirceur et mélancolie comme nul autre. Dans l’histoire de l’écrivain, si c’est plutôt de souffrances dont on est témoin, ici on se rend rapidement compte qu’il s’agit d’une savante opposition, d’une mise ne relief de climats possédés ou tressés de spleen. Figure emblématique de la terre gelée, Jon Schaffer sait mieux que quiconque faire surgir l’émotion au détour d’un tourment. Opposant les gris, les sombres et l’obscurité liée à l’absence dans la mort, le caractériel guitariste, épaulé par le non moins charismatique Matt Barlow, nous propose un objet de sombres penchants, dans lequel tout non initié devra se glisser prudemment. Evidente certitude, le pouvoir de ce disque.

Foire des ténèbres ou descente aux enfers dans l’esprit de Dante, l’ouvrage musical en impose par son caractère ambitieux et résolu. Ambitieux par ce mélange de titres, à la fois si proches, si divergents de couleurs, qu’il sera difficile d’associer instinctivement à des pièces comme Melancholy et Blessed Are You, tel ou tel sentiment définitif. Résolu, car parcouru de morceaux thrash intraitables, qui pulsent l’ombre bien plus que de raison. On l’aura comprit, si ce disque cultive aussi bien arpèges que violence, c’est parce que Schaffer maîtrise l’espace créatif de bout en bout. Personnage complexe, l’homme n’en est pas moins un formidable brasseur d’énergies sachant manier la fièvre comme personne. Maître d’un jeu surgit de nulle part, laissez le vous emporter dans les errances d’un Burning Times, Prophecy et autre Watching Over Me posté en embuscade affective. Tantôts inquiétants, tantôt révélateurs de sentiments, les infortunés passagers de cet espace mélo dramatique ont parfois des enthousiasmes inattendus.

Récit fulgurant à contrepoids oppressifs, l’album d’Iced Earth consume le power métal de sorte que l’auditeur n’en soit jamais sevré. Ainsi, choeurs, claviers, pianos, orgues et solo de flûte y font des apparitions remarquées, sans jamais nous paraître inopportuns. Question ambiance, Schaffer s’y connaît en mélange des genres et son entreprise bicéphale nous plonge en tristesse autant qu’en bravoure. Comment ne pas se laisser aller à la tourmente d’un 1776 guerrier, patiné de fifres que l’on pourrait croire irlandaises ? Comment ne pas sombrer devant les premiers accords fébriles de The Coming Curse ? Autant le dire sans détour, rarement disque n’aura été si primordial en matière de relents d’âme.


Avis de la Team
Deadkal
Kanart
StarChild
Ulyssangus

Les internautes ont la parole! : 0 message(s)    Laisser un message


Nombre de consultations
728

A Découvrir :
















© Tous Droits Réservés - http://www.destination-rock.com ® 2011
Radio partenaire : http://www.lagrosseradio.com/     Nb de visites : rencontres     Compteur :